• Home
  • Loto
  • Slogans du Loto de la FDJ : De 1977 à aujourd’hui
Loterie Loto Toute l'actualité

Slogans du Loto de la FDJ : De 1977 à aujourd’hui

Au-delà de la création même de la loterie nationale, la Française des jeux a toujours dû faire preuve d’inventivité pour faire parler de son célèbre jeu. Ainsi, depuis la création du LOTO, la FDJ a utilisé 5 slogans différents pour mettre en avant son célèbre jeu de tirage.

Dès 1977, « Le LOTO, c’est amusant… »

La publicité est une chose essentielle pour une marque, surtout les slogans, ceux-ci permettent d’inscrire dans l’esprit des gens la principale qualité du produit. Ainsi, le premier slogan du LOTO date de sa création, donc 1977.

Le LOTO, c’est amusant d’essayer de gagner gros.

La Française des jeux voulait marquer les esprits et inscrire leur jeu dans une routine positive pour les joueurs. Le premier slogan accompagnait également une publicité télévisée dans laquelle un bellâtre aux muscles saillants se pavane devant de jeunes femmes qui en profitent pour mesurer ses muscles. Les numéros découverts remplieront alors la grille de LOTO des jeunes femmes.

Publicité qui, à l’époque, a fait mouche puisque celle-ci est restée dans les esprits un long moment. Œuvre des publicitaires de HAVAS, ces derniers sont encore aujourd’hui sous contrat avec la Française des jeux, notamment (plus récemment) à travers l’agence de publicité BETC, afin de s’occuper de leur image.

En somme, de 1977 à 1991, la communication est réussie, et la Française des jeux engrange plus de 10 milliards de francs de chiffres d’affaires grâce à son jeu phare. Dès lors, la FDJ est moins innovante sur sa communication et se repose sur ses lauriers.

En 1991, 100 % des gagnants ont tenté leur chance

La Française des jeux, sûre de son fait, ne cherche plus à innover à travers ses publicités et se contente seulement d’annoncer les prochains tirages. Dans la foulée, un nouveau jeu fait son apparition dans les bureaux de tabac et à la télévision, c’est le jeu de grattage Millionnaire.

Aussitôt arrivé, le petit nouveau vole la vedette au LOTO et s’impose comme le nouveau jeu préféré des Français les invitant tous à ce nouveau geste, gratter frénétiquement un ticket cartonné.

Le LOTO perd de sa superbe aux yeux du public et en devient presque « ringard » voire « vieillot ».

Malgré les efforts, en vain, de la Française des jeux et de son nouveau slogan, les parts de marché sont perdus et les joueurs ne sont plus au rendez-vous laissant la place à son concurrent le Millionnaire. (Concurrent crée par.. la Française des jeux).

100 % des gagnants ont tenté leur chance

C’est ainsi qu’est née la tautologie « 100 % des gagnants ont tenté leur chance » pour relancer la machine LOTO. Malgré le fait qu’aujourd’hui encore, ce slogan est connu de tous, il s’avère qu’à l’époque de cette campagne publicitaire, ce fut un échec pour le LOTO et la FDJ. Le jeu est ainsi boudé pendant plusieurs années.

1997, « Plein de zéros derrière »

En 1997, la Française des jeux revient avec un nouveau slogan, et tente de retrouver l’humour qu’elle avait à travers ses premières publicités. On se place désormais du côté des joueurs, et on tente sa chance.

Le LOTO. Pour tous ceux qui aiment les chiffres avec plein de zéros derrière.

Néanmoins, le nouveau slogan de la FDJ ne comporte aucune subtilité, et même si l’effet n’est pas désastreux, les résultats de cette campagne publicitaire n’en sont pas pour autant satisfaisant pour l’entreprise.

Les slogans du LOTO se suivent, et la volonté de la Française des jeux de redorer le blason de son jeu devient alors un enjeu de premier plan au sein de la FDJ.

Ainsi, la société HAVAS se charge une fois de plus de la communication du LOTO en créant un nouveau spot publicitaire dans le but de faire parler du jeu de tirage de la FDJ.

2002, le poulet qui deviendra célèbre

À partir de 2002, la Française des jeux change encore son slogan et choisi de changer son fusil d’épaule. En effet, désormais, nous ne sommes plus du côté du joueur, comme en 1997 où les campagnes de publicité nous proposaient de suivre les joueurs dans leur quête du bon numéro, mais du côté des nouveaux gagnants du LOTO.

Une différence notable dans la façon de communiquer, puisqu’on n’invite plus les joueurs à essayer de gagner en « s’amusant », mais désormais, on les invite à tenter leur chance pour …gagner. Le message est clair, il faut jouer pour remporter les sommes mises en jeu.

 À qui le tour ?

La saga « À qui le tour » commence donc sur les chapeaux de roue avec plusieurs campagnes de publicité télévisée très imaginatives. On y voit le plus souvent des gagnants profiter de leur nouvelle fortune pendant que les « autres » travaillent, ou retournent à une « vie normale ».

LOTO-à-qui-le-tour-pub-fdj-2002
Publicité de 2002 avec l’un des slogans du LOTO, « À qui le tour ? ».

On peut citer la publicité dans laquelle on voit une voiture remonter l’autoroute, seule, vers le chemin des vacances, pendant que les autres personnes reviennent de leurs vacances pour retrouver le travail.

La publicité qui restera, jusqu’à aujourd’hui encore, dans les mémoires et qui a refait du LOTO un jeu de tirage à la mode, c’est la très célèbre publicité du salarié déguisé en poulet faisant irruption en pleine réunion donnée par son ancien patron pour lui annoncer son départ.

Ainsi, le « Coucou, au revoir président ! » restera longtemps à l’antenne et deviendra la publicité culte du LOTO de la Française des jeux. Le pari est réussi, le LOTO revient d’une belle façon sur les écrans et redevient un jeu qui attire les joueurs.

L’une des clefs de la réussite réside dans l’humour de ces publicités, mais également dans le message qu’il contient.

En analysant ces pubs, c’est bien évidemment le sentiment de liberté qui attire, les spots sont construits de telles manières à ce que les joueurs aient envie de tenter leur chance pour eux aussi pouvoir s’acheter cette liberté…

C’est l’un des slogans du LOTO qui sera le plus utilisé. Il restera plusieurs années à l’antenne et dans la communication principale de la Française des jeux.

D’autres spots sont également entrés dans la famille des meilleures publicités comme celle de ces deux retraités dont la phrase; « C’est le jeu ma pauvre Lucette » sera détourné par la suite et restera longtemps utilisée pour décrire la fatalité.

2015, Chaque jour est une chance

Depuis 2015, la Française des jeux, devenue elle-même une marque en 2009, « FDJ », désire conquérir un nouveau public susceptible de jouer au LOTO. Encore une fois, on change de bord et on se retrouve du côté des joueurs occasionnels. Ce sont des personnes qui peuvent jouer, qui jouent certainement à d’autres jeux, mais qui ne jouent pas encore au LOTO.

La nouvelle campagne de publicité assène donc que chaque jour est différent et que gagner de l’argent peut arriver tous les jours, il suffit d’avoir de la chance.

Chaque jour est une chance 

Le public visé est donc clairement celui des jeunes. Les spots publicitaires proposés mettent en scène de jeunes gens qui tentent leur chance au LOTO, on comprend d’ailleurs que ce ne sont pas des habitués du LOTO, et qui découvrent qu’ils ont gagné.

Ainsi, grâce à leur gain, ils peuvent vivre leur vie à cent à l’heure, comme l’indique le choix de la musique de ce spot de publicité télévisé. (Born to Be Wild de Steppenwolf).

On retourne donc à la chasse aux joueurs, ce qui coïncide également avec le projet de la FDJ qui est d’attirer d’ici à 2020 1 millions de nouveaux joueurs, en faisant rêver les jeunes joueurs et en les invitant à tenter leur chance… plus souvent.

Un discours optimiste donc, mais qui reste à prendre avec des pincettes tant les chances de gagner au LOTO sont minces.

En conclusion, une campagne de publicité plus ciblée, mais moins inventif et qui se contente de délivrer son message à la cible.

Les slogans du LOTO, et après ?

Les slogans du LOTO, on l’a vu plus haut, se suivent et se ressemblent. La communication de la FDJ alterne souvent entre le point de vue des vainqueurs et celui des joueurs. La dernière tendance tend à se mettre du côté des jeunes joueurs qui tentent leur chance, et cela, de manière répétée.

Les dernières publicités en date, que l’on voit d’ailleurs plus souvent sur internet pour coller encore plus à la cible, mettent en scène un groupe d’amis colocataires, qui partagent des moments de vie simple tout en tentant chacun leur chance aux différents jeux qu’offre la Française des jeux comme les jeux de grattage ou encore les jeux de tirage.

La série, créée par l’agence BETC, devient presque de minis courts métrages, nommés « 5 éme sans ascenseur » et reprend les mêmes protagonistes à chaque fois.

La dernière vidéo mise en ligne par la FDJ a été visionnée plus d’1 million de fois sur YouTube.

Articles que vous pourriez apprécier

Parier sur l’équipe de France à l’euro 2016 ?

JetestevosJeux

Il a trouvé les numéros gagnants… Dans un biscuit Chinois

JetestevosJeux

Machine à sous japonaise : Le Pachinko

JetestevosJeux

Leave a Comment

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Accept En savoir plus